Bienvenue | Espace membre | Connexion/Deconnexion

Géographie

Le Mirebellois a toujours nourri ses habitants. Dans les fosses celtes de nombreux os d'animaux de toutes sortes ont été retrouvés. Les moines de Bèze ont créé plusieurs étangs et en retiraient de nombreux poissons.

Les plaines de la Vingeanne, Bèze, Tille, Albane étaient connues comme plaines à froment. Les moyens de culture modernes permettent, les bonnes années, d'atteindre 100 quintaux/hectare.

Elles donnent aussi de bons pâturages que les vaches laitières apprécient. Le lait local fut d'ailleurs vanté par une affiche de Toulouse Lautrec !

Le houblon, dont la culture a aujourd'hui disparu, fit les grandes heures de la région. Apparu en 1838, il eut un essor considérable grâce à Victor Noël dans les années 1870.En 1904 sont exploités 70 hectares à Beire-le-Chatel, 51 à Bèze, 43 à Tanay, 37 à Mirebeau.. Les derniers pieds furent arrachés à Bèze à la fin du siècle dernier.

Sur 21 communes, rares sont celles qui ne sont pas traversées par un cours d'eau, qui n'aient pas un ru, une source. C'est pourquoi de nombreux lavoirs ont été construits (plus d'une vingtaine).

Les poissons sont nombreux. Les truites de la Bèze ont leur réputation tout comme les brochets de la Vingeanne, les perches, gardons, tanches et autres brèmes.

Les grandes forêts apportent de la fraîcheur en été. Les deux plus grandes : forêt domaniale de Mirebeau, forêt de Renève. Le chêne est l'essence dominante, devant l'hêtre et le charme. Des essais ont été faits pour implanter des résineux.